banner


Entre 1860 et 1870, de nombreux fonçages furent réalisés dans la région d'Herten. Le charbon y fut découvert en abondance et de nombreuses petites concessions furent établies dans toute la région allant d'Herten jusqu'à la frontière de la zone forestière du Haard. En mars 1871, la fusion des concessions Emilie, Professor, Jobst, Auguste et Gottfried conduisit à la création de la concession Ewald et à une nouvelle société : l'Ewald Kohle AG. Les travaux préparatoires du puits N°1 débutèrent en 1872 et atteignirent les couches de charbon à une profondeur de 297m. Cependant, la première couche exploitable ne fut atteinte que quatre ans plus tard, à 464m sous la surface. Le puits entra en production en 1877 et en 1892, un second puits fut foncé. La production annuelle est alors d'environ 23.000 tonnes. Cependant, de nombreux problèmes d'inondations mettent à mal les conditions de travail de la mine qui ferme ses chantiers à l'aube du 20ème siècle.

En 1895, le siège Ewald 3/4 est construit à Gelsenkirchen-Resse avant d'entrer en production deux ans plus tard en tant que mine indépendante. Un cinquième et un sixième puits seront raccordés à ce siège en tant que puits de ventilation. La première guerre mondiale épargne la société qui en profite pour se renforcer jusqu'à la seconde guerre mondiale, où il fut décider de fonder le puits N°7 en tant que puits central. Les travaux débutèrent sous terre en 1941 mais l'avancée des alliés provoque l'arrêt des travaux d'excavations qui ne reprirent qu'en 1949, après le remboursement des dommages de guerre. Le puits N°7 fut relié au siège 3/4 et entra en production en 1955.
En 1969, Ewald est absorbée par la Ruhrkohle AG et se voit attribuer la concession de zeche Bismarck, située à Gelsenkirchen. En outre, la mine fusionne également avec zeche Recklinghause, située de l'autre côté de son terril. En janvier 1990, Ewald fusionne avec zeche Schlägel und Eisen, l'autre grande société minière d'Herten avant d'être reliée à zeche Hugo en 1997. Unis sous le nom de Bergwerk Ewald/Hugo, cette société possédait 21 puits en activité. Malheureusement, le plan de déclassement de la RAG entraîne la fermeture de la société au printemps 2001, pratiquement 1an après la fermeture des chantiers d'Hugo et de Schlägel und Eisen.


      Reportage sur le siège 1 / 2 / 7 des charbonnages d'Ewald, un magnifique site composé d'un chevalement classique, d'un portique ainsi que d'une tour malakoff.

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont