banner
Allemagne - Bassin Aixois

Anna Adolf
Sophia Jacoba
Atsch


Grube Anna



Les premiers sondages dans cette région débutèrent en 1840. La houille y fut découverte à une profondeur de 43 mètres et en 1848, une concession fut accordée sous Alsdorf.
La même année fut fondée la Mine d'Anna et en 1850, le premier puits fut foncé. Les premières Berlines remontent en 1854 et un an plus tard, un deuxième puits fut mis en service sur le site.
En raison d'une demande de production toujours plus élevée, un deuxième siège d'exploitation fut construit en 1865 sous le nom d'Anna 2.
En 1878, le siège Anna 1 s'équipe d'un triage-lavoir, ce qui permit de rentabiliser encore un peu plus l'entreprise.

Le 21 octobre 1930, la plus grande catastrophe minière du bassin se produit. Un violent coup de grisou au siège Anna 2 fit trembler la terre dans toute la région, endommageant des dizaines de bâtiments et habitations. Cette déflagration fut si forte qu'elle fit s'effondrer le chevalement, détruisant au passage une grande partie du siège. Cet incident tua 271 mineurs et en blessa plus de 300 autres.

Lors de la seconde guerre mondiale, les installations sont en grande partie épargnées mais en 1944, le régime impose la destruction du charbonnage pour ne pas qu'il finisse entre les mains des alliés. Le directeur de la société s'opposa farouchement à cet ordre et fut arrêté puis libéré à la fin de la guerre.

Dans les années 70, une grave crise touche le secteur, la production est trop importante et le charbon s'accumule sur les sites.
Des mesures sont alors prises et plusieurs charbonnages de la région ferment leurs portes. Il est alors décidé de fusionner Anna avec Emil Mayrisch, une jonction souterraine sera établie en 1979 mais suite au déclin de l'industrie, l'extraction s'arrêta en 1983 au siège Anna qui servit malgré tout de puits d'aérage et de transport jusqu'à la fermeture d'Emil Mayrisch en 1992. 

      Reportage sur le siège Anna.

      Reportage sur le siège Eduard qui ne possède plus de chevalement mais qui renferme une salle des pendus, de superbes galeries reconstituées ainsi que deux machines d'extraction.


Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont