banner


La première trace d'un puits Marihaye date du 14ème siècle, celui-ci se développa et au 19ème siècle il était devenu une entreprise d'importance. La concession fut officiellement accordée en 1827 sur le territoire de Seraing.
Plusieurs extensions seront effectuées entre 1861 et 1871, Marihaye rachetant, entre autres, la concession d'Ivoz.

A cette époque, l'entreprise possède 18 puits répartis sur cinq sièges.
En 1900, elle fusionne avec la S.A. d'Ougrée et forma alors la S.A. d'Ougrée-Marihaye,
La société, qui vient aussi de racheté la Fabrique de Fer d'Ougrée, possède alors plusieurs puits de production ainsi que plusieurs hauts-fourneaux et une cokerie.

En 1953, un terrible coup de grisou au siège Many fit 26 morts et 14 blessés, entrainant la fermeture du siège.
La société anonyme d'Ougrée-Marihaye cessera ses activités en 1954, avant d'être avalée par la S.A. John Cockerill, société qui possède plusieurs puits dans le bassin borain.
Le dernier haut-fourneau d'Ougrée a été mis à l'arrêt en 2011 et reste très menacé. Quant à la cokerie, elle fut fermée en 2014.

Le siège Vieille Marihaye














Le siège Yvoz






Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont