banner


Les premières traces d'extraction à Montegnée remonte au  16ème siècle mais la concession originelle du Gosson-Lagasse date de 1791 et fut plusieurs fois étendue pour arriver à une superficie de 270 hectares.

La société se transforme en société anonyme en 1860 et exploite cinq puits principaux répartis sur deux sièges.
En 1931, la société fusionne avec la S.A. des Charbonnages de la Haye et Horloz dont certains puits sont actifs depuis le 18ème siècle. Cette société possède alors des fours à coke ainsi qu'un triage-lavoir et quelques dépendances annexes.
La S.A. des Charbonnages de Gosson-Lagasse devient alors la S.A. des Charbonnages de Gosson, La Haye et Horloz Réunis.

En 1954, une nouvelle fusion, avec la S.A. des Charbonnages de Kessales, apporte au Gosson environ 800 hectares de concession supplémentaire, les Kessales ayant déjà absorbé par le passé la société des Artistes, Xhorré et Baldaz-Lalore ainsi que les Charbonnages de la Concorde qui eux-mêmes avaient fusionnés avec les concessions de Valentin-Cocq, du Corbeau et du Champ d'Oiseaux.

La société devient alors la société anonyme des Charbonnages du Gosson-Kessales et exploite alors sous les communes de Jemeppe, Flémalle, Hollogne-aux-Pierres, Grâce-Berleur, Tilleur, Montegnée, Liège et St Nicolas.
Au 20ème siècle, les charbonnages de cette société ferment petit à petit et le dernier siège en activité, le Gosson N°2, cesse ses activités en janvier 1966.

      Galerie contenant un reportage sur les divers vestiges et puits de la société anonyme des Charbonnages de Gosson-Kessales.


Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont