banner


Bien qu'elle était exploitée depuis le 17ème siècle, la concession de Roton-Ste Catherine fut accordée en 1853 et sept ans plus tard fut créée la S.A. des Charbonnages Réunis de Roton-Farciennes, Baulet et Oignies, suite à la fusion avec les concessions de Baulet et Oignies-Aiseau.
A cette époque, la société produisait 300.000 tonnes de charbon par an et employait 2.200 ouvriers.
La concession s'étendait sous Aiseau, Roselies, Lambusart, Farciennes, Baulet, Moignelée, Tamines et Fleurus. Par la suite, la société perdit la concession de Baulet suite à un procès contre la S.A. des Charbonnages du Petit Try.

La société changea alors de nom pour devenir la S.A. des Charbonnages de Roton-Farciennes et Oignies-Aiseau.
En 1926, elle absorba la concession de Falisole puis celle d'Ham sur Sambre.

Suite à la deuxième guerre mondiale, la société décida de fermer ses sièges les moins productifs et se concentra sur le siège des Aulniats, qui ferma finalement en 1969, et sur le siège Ste Catherine qui, malgré une production de 2.500 tonnes par jour, ferma définitivement en 1984. Il fut le dernier siège à fermer en Wallonie.


      Reportage sur le puits N°5 - Sainte Catherine, le dernier puits en activité de Wallonie.

      Reportage sur le triage-lavoir de Tergnée

      Reportage sur les puits de la compagnie.

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont