banner

Industries



Les premières traces d'exploitation de la houille à Fontaine l'Evêque remontent à 1834. A cette époque, le seul puits existant était la fosse Robert, un cayat mineur qui fut abandonné seulement sept ans après son ouverture. Par la suite, plusieurs puits furent foncés dont la fosse de la Pompe, la fosse de Metz, la fosse Pain ainsi que la fosse Ste Françoise. En 1863, un sondage fructueux est effectué par Augustin Dufranne à l'ouest de la ville et une demande de concession est introduite à la commune. l'accord de celle-ci engendra la naissance, en 1866, de la Société Houillière de Fontaine-l'Évêque ainsi que du premier siège de la société, le Pétria. Le transport du charbon vers la gare de Fontaine l'Evêque se faisait alors par chevaux. Trois ans plus tard, la société achète la concession de Beaulieusart et augmente sa superficie de 590 hectares sous les communes de Fontaine l'Evêque, Leernes, Anderlues et Landelies. Dans le même temps, le Pétria est relié par voies ferrées à la gare.
Le 30 mai 1874, la société change de statut et devient ainsi la Société Anonyme des Charbonnages de Fontaine l'Evêque.

La construction du siège N°2 "le Calvaire" débutée en 1873 à l'ouest du Pétria, s'achèvent en 1876 après le fonçage des deux puits. Il fut raccordé à la gare d'Anderlues en 1879.
En 1910, la construction du siège N°3 "Hougaerde" débute sur la concession de Beaulieusart, il fut terminé l'année suivante. Peu après la guerre, la société fait construire un quatrième siège, le Bois d'Aulne, sur les hauteurs de Hourpes, aux limites de sa concession En 1929, la société fusionne avec la Société Anonyme D'Ougrée-Marihaye qui modernise une partie des installations de Fontaine l'Evêque. Le cumul de l'extraction de cette année est de 330.000 tonnes de charbon gras à coke et demi gras pour 1850 ouvriers.
En 1936, la S.A. d'Ougrée Marihaye cède Fontaine l'Evêque à la S.A. des Aciéries et Minières de la Sambre. La production se réduit considérablement durant la seconde guerre mondiale mais dès 1946, elle jouit d'un énorme regain d'activité. En 1950, la société rachète la Fosse Epinois, dernier vestige de la S.A. Franco-Belge du charbonnage de Forte-Taille dont la concession couvre Montigny-le-Tilleul, Mont-sur-Marchienne et Jamioulx. Le siège Epinois est modernisé et devient le cinquième siège de la société.
Malheureusement, suite au déclin de l'économie, la S.A. des Charbonnages de Fontaine l'Evêque ferme ses portes le 15 mars 1964.
La S.A.des Aciéries et Minières de la Sambre fonctionnera jusqu'en 1976, année de fermeture définitive de la société.

      Visite du siège Epinois, qui était autrefois dépendant de la société des Charbonnages de Forte Taille.

      Visite de la galerie de l'école des mines de Fontaine l'Evêque, devenue par la suite un musée de la mine.

      Galerie contenant les bornes de puits de la société.

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont