banner
France - Bassin du Nord

Aniche Escarpelle Marles
Anzin Lens Noeux
Douchy Liévin Oignies


La Compagnie des Mines d'Anzin



La Compagnie des Mines d'Anzin fut créée en 1757 suite à un accord entre Jaques Desandruin, de François Marie le Danois et d'Emmanuel de Croÿ-Solre concernant un territoire houilleux.
Dès ses débuts, la compagnie profite des  innovations les plus modernes et ses machines à vapeur lui permettent d'extraire à des profondeurs de 200 mètres.

En 1764 fut foncée la fosse Dutemple et en 1789, la société comptait déjà 27 puits pour environ 4.000 ouvriers. Dans la première moitié du 19ème siècle, la compagnie devient la plus grande société privée du pays. Elle exploite alors des dizaines de puits sur les territoires de Vieux Condé, St Saulve, Odomez, Anzin, Fresnes, Raismes, Denain, Escaudain, Rœulx et Hasnon.

En 1833, suite à une baisse de salaire et à la non-prise en compte des difficultés liées au travail, une grève éclata. Après quatre jours, la compagnie fit appel à l'armée et 3.000 soldats furent alors envoyés dans les corons et les fosses.
Les ouvriers reprirent le travail sans avoir rien obtenu et les meneurs furent jugés et condamnés. Plus tard, suite aux échos de la presse sur la condition des mineurs, la compagnie annula la baisse des salaires.

En 1900 fut construit le siège Charles Ledoux et la même année furent foncés les puits N°1 et N°2 de la fosse d'Arenberg.
Ceux-ci entre en activités trois ans plus tard et devinrent rapidement rentables, produisant 220.000 tonnes en 1906.
Le puits Sabatier N°1 fut créé en 1910 sur un gisement d'anthracite, la production commence dès 1913 mais la première guerre mondiale interrompt les travaux qui ne reprendront qu'en 1920.
La production de cette fosse est de 409.358 tonnes en 1939.

La Compagnie des Mines d'Anzin est nationalisée en 1946 et rejoint le Groupe de Valenciennes.
Le siège Sabatier ferme ses portes en 1980 après avoir extrait près de 22 millions de tonnes quant à la fosse Charles Ledoux, elle cessera ses activités huit ans plus tard pour une production de plus de 33 millions de tonnes.
Le vendredi 24 mars 1989, les dernières berlines de la fosse d'Arenberg sont remontées symboliquement lors d'une cérémonie qui rassemble la population, la presse et les élus locaux.
Cependant, la fin de la production s'effectuera réellement une semaine plus tard, le 31 mars, à huis clos.

      Reportage sur le magnifique siège de Wallers-Arenberg, principal charbonnage de la société.

      Reportage sur le chevalement du siège Sabatier.

      Reportage sur la fosse Ledoux.

      Reportage sur le siège Dutemple.

      Reportage sur le siège du Sarteau et sur sa tour malakoff.

      Reportage sur les bornes de puits de la Compagnie des Mines d'Anzin.


Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont