banner
France - Bassin du Nord

Aniche Escarpelle Marles
Anzin Lens Noeux
Douchy Liévin Oignies


Le Groupe de Lens



La Société des Mines de Lens fut constituée en février 1852.
La superficie de sa concession était à l'origine de 6239 hectares mais, suite à l'acquisition de la concession de Douvrin en 1873, celle-ci s'agrandit de 700 hectares supplémentaires.
La première fosse de Lens ouvrit ses portes en 1852, la seconde entra en production en 1859 et la troisième en 1860.
La production de ces trois fosses s'élève alors à 260.000 tonnes en 1865. Poursuivant sur sa lancée, la société ouvre une quatrième fosse en 1864 et une cinquième, sur le territoire d'Avion, en 1880.
Le cumul de la production est alors de plus de 900.000 tonnes de charbon par an.

Plusieurs puits furent à nouveau foncés et en 1891, ce fut au tour du puits N°11 situé au sud de Loos-en-Gohelle. L'extraction de ce siège commence en juin 1894, en même temps que celle du puits N°12, situé également près de Loos-en-Gohelle.
En 1900, le cap des trois millions de tonnes de charbon est atteint. Lens devient ainsi la compagnie minière la plus importante du bassin.
En 1906 débute le fonçage du puits N°14 et en 1909 c'est au tour du puits N°13 bis à Benifontaine. Le siège N°16 - 16 Bis fut construit entre 1909 et 1911, c'est le dernier siège construit par la compagnie avant la nationalisation.

En 1910, la compagnie emploie 14.000 ouvriers pour une production de 3.338.000 tonnes de charbon et en 1913, la Compagnie produit 3 867 197 tonnes de charbon, 661 201 tonnes de coke et 125 133 tonnes d'agglomérés.
Elle possède alors 7.474 maisons, neuf écoles primaires, treize écoles maternelles, cinq écoles ménagères, deux gouttes de lait, deux dispensaires, huit lavoirs, 584 fours à coke, trois presses d'agglomérés, une usine à boulets, 210 kilomètres de voies ferrées et un rivage à Pont-à-Vendin.

La première guerre mondiale réduit à néant la production de la société, les sièges principaux sont alors reconstruits et modernisés.
La compagnie est ensuite nationalisée en 1946 et intègre le Groupe de Lens qui fusionne ensuite avec le Groupe de Liévin pour former le Groupe Lens-Liévin en 1952.

La construction du puits N°19 fut décidée en 1955 et il fut mis en service en 1960 et possède une capacité d'extraction de 8.000 tonnes par jour.
Grâce à une automatisation presque totale, ce siège devient rapidement le plus puissant du groupe. Il ferme malgré tout ses portes en 1986 et fait actuellement partie des quatre sièges sauvegardés dans le nord de la France.

      Reportage sur le siège N°3 des Mines de Lens.

      Reportage sur le siège N°6 des Mines de Lens.

      Reportage sur la Fosse 13 Bis.

      Reportage sur le siège 11-19 de la Compagnie des Mines de Lens, un siège comprenant une splendide tour d'extraction.

      Reportage sur la Compagnie des Mines de Meurchin.

      Reportage sur le bornes de puits du Groupe de Lens.


Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont