banner
France - Bassin du Nord

Charbon


Aniche Escarpelle Marles
Anzin Lens Noeux
Douchy Liévin Oignies


La Compagnie des Mines de Noeux



Suite à l'intuition du directeur de la Compagnie des Mines de Vicoigne, des sondages sont effectuées dans la région de Nœux dans le but de prolonger le bassin houiller au delà de Douai.
Le succès est au rendez-vous, une première fosse est ouverte en 1851 sur la concession de Nœux et une deuxième fosse suivra à Hersin en 1854 sur une couche de charbon plus grasse.

La compagnie entreprend ensuite de construire des liaisons ferroviaires dans le but d'écouler plus facilement ses produits. Suite à ces travaux, une nouvelle fosse verra le jour près de la gare de Nœux, elle entre en exploitation en 1866, la même année que l'ouverture de la fosse N°4 qui elle se situe plus au sud.
En 1880, Nœux possède cinq sièges d'exploitation qui fournissent environ 500.000 tonnes de charbon par an.

Trois nouveaux sondages sont effectués dans le but d'augmenter la superficie de la concession qui augmentera finalement en 1857, portant la superficie totale à 7.979 hectares.
Entre 1887 et 1913, de nouveaux sièges sont construits mais la première guerre mondiale ralentit le fonçage des puits 10 et 11.

En 1939, la compagnie possède plusieurs ateliers de triage, des presses à briquettes et à boulets, une centrale électrique et près de 130 km de chemins de fer.
Comme pour l'ensemble du bassin, la Compagnie des Mines de Noeux est nationalisée et rejoint le Groupe de Béthune.
L'extraction de la concession finit en 1972, avec la fermeture du siège N°13.

      Reportage sur le siège de la Fosse N°1 ainsi que sur les bornes de puits de la Compagnie des Mines de Noeux.


Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont