banner
Allemagne - Bassin du Niedersachsen

 Fer  Charbon  Sel

Asse Braunschweig-Lüneburg Salzdetfurth
Riedel Bergmannssegen-Hugo Salzderhelden
Sülbeck


La Saline Sülbeck



Une source d'eau salée est attestée à Sülbeck depuis le moyen-âge mais c'est lors de la construction d'une saline, en 1680, que le village se développa. À cette époque, le sel est récolté dans des marais salant constitués grâce au détournement de la source dans les champs environnants. En avril 1686, le prince Ernst August de Calenberg-Göttingen-Grubenhagen ordonne la construction d'une saline par injection souterraine dans le village et confie l'exploitation à Otto Friedrich von Moltke, dernier habitant connu du château de Heldenburg. L'eau extraite de la source ne possède qu'une salinité de 9,4%. Von Moltke prend alors la décision de construire un bâtiment de graduation de 166 mètres de long pour enrichir la saumure à plus de 20%, la structure s'étendant vers le sud depuis la place de Sülbeck. Fin 1686, un puits principal ainsi que deux petits puits latéraux sont mis en service mais le pompage et l'alimentation du broyeur de graduation nécessitent une importante source d'énergie. La solution trouvée est de détourner une partie de la Leine depuis Hollenstedt sur environ 6.5 kilomètres jusqu'aux abords de la saline avant de lui faire reprendre son lit normal. La construction de ce canal dure environ deux ans et une grande roue hydraulique fut installée sous la place de Sülbeck dans le but d'actionner une petite centrale hydroélectrique. Cette gigantesque roue hydraulique fait à présent partie des armoiries du village.

À partir de 1700, la saline Sülbeck produisait 300 tonnes de sel par an grâce à son usine de graduation mais cette production augmenta année après année pour atteindre les 800 tonnes à l'aube du 19ème siècle. À cette époque, la saline fut reprise par les Lockemann et les Pflughöft , deux familles qui entreprirent la construction d'une nouvelle centrale composée de deux turbines. Cette nouvelle installation permit à Sülbeck d'obtenir le premier éclairage public de la région, une quinzaine d'année avant les autres villages de la zone. Ces modernisations entraînent également la mise en place de la première ligne téléphonique de la zone, elle fut utilisée pour réguler rapidement l'afflux d'eau du canal entre la saline et le barrage d'Hollenstedt. En 1908, un téléphérique fut construit près de la gare de Salzderhelden-Sülbeck dans le but d'acheminer plus facilement les stocks de charbon, ce système restera en place jusqu'en 1950, année où la saline cessa ses activités. Elle fut partiellement remise en service en 1955 sous le nom de Natursole Sülbeck et fut gérée par Elisabeth Lockemann jusqu'en 1988 où elle confia l'entreprise à Ulrich Birkelbach, son cousin.
En 2006, la saline, devenue la Natursole Sülbeck Ulrich Birkelbach e.K., fut rénovée et fut partiellement transformée en musée et en 2009, deux nouveaux puits sont fonçés. La saline produit à présent 81.000 tonnes de saumure par an avec un taux de salinité de 26,5%. Cette production est utilisée en grande partie pour le déneigement mais, elle sert également pour plusieurs établissements thermaux du pays.


      Reportage sur le siège de la saline Sülbeck, une structure encore partiellement en activité.
Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont