banner
Allemagne - Bassin du Niedersachsen

 Fer  Charbon  Sel

Asse Braunschweig-Lüneburg Salzdetfurth
Riedel Bergmannssegen-Hugo


Kaliwerk Niedersachsen-Riedel



En 1892, la Vereinigten Deutschen Petroleum Werken AG décide de réaliser des sondages pétrolier au Nord d'Hanovre et découvre un important gisement de potasse et de sel gemme à Hänigsen. La Kalibohrgesellschaft Hänigsen est fondée cinq ans plus tard et en 1898, la construction du siège débute. La concession accordée par l'Etat est de 278 hectares.
En 1905, la société change de nom pour devenir la bergrechtliche Gewerkschaft Riedel et c'est la même année que le fonçage du puits débute grâce au procédé de congélation des sols. Riedel entre en production en décembre 1908, après avoir été raccordée à la Grubenanschlussbahn Ehlershausen-Wathlingen, une voie ferrée qui relie l'ensemble de la Kalirevier. En 1910, la bergrechtliche Gewerkschaft Riedel absorbe la Kaliwerk Niedersachsen, une société fondée en 1901 à Wathlingen et située à deux kilomètres à peine de son siège. L'année suivante, une importante usine de chlorure de potassium ouvre ses portes à Riedel. Jugée la plus performante de son époque, cette usine parvient à traiter 450 tonnes de sel par jour. Cette société fait malheureusement face à de nombreux concurrents et, devant la réunion de plusieurs sociétés de Basse-Saxe, elle est obligée de s'incliner. La bergrechtliche Gewerkschaft Riedel ferme ses portes en 1927 mais une maintenance de l'outil est assurée jusqu'en 1928, année où la Burbach Kaliwerk AG décide d'acquérir les deux sièges.
En 1937, un important stock de bombes et de matières chimiques est entreposé dans les chantiers de Riedel mais les mauvaises conditions de stockage endommagent les colis et en 1946, alors que l'enlèvement des matières explosives débute, une grave explosion détruit la majeure partie de la mine, tuant au passage 86 personnes.
Après le retrait total des munitions, la mine est stabilisée et rouvre ses chantiers. Le puits de Riedel est approfondi et atteint 1.200m en 1950. La nouvelle usine de traitement du siège Niedersachsen fonctionne à plein régime et en 1961, les deux sièges sont reliés à l'étage -500m. La société devient alors la Kaliwerk Niedersachsen-Riedel.

En juin 1970, la Kaliwerk und Salz fusionne les mines de potasse de Wintershall AG et des mines de potasse unifiées de Salzdetfurth AG.
Elle décide également de moderniser considérablement le siège Niedersachsen et un nouveau chevalement est construit sur le site. Le puits d'extraction de Riedel est à nouveau agrandi pour atteindre 1505m de profondeur, devenant ainsi le puits de potasse le plus profond du monde. Cependant, au début des années 90, le gisement de potasse s'amenuise de manière alarmante et en 1996, la société décide de stopper la production des deux sièges.
Deux ans plus tard, la Gesellschaft für Strahlen und Umweltforschung décide de mener une étude de faisabilité dans le cadre de stockages de déchets radioactifs en couches géologiques profondes. En effet, la profondeur de Riedel est un atout considérable mais, finalement, c'est la mine de fer de Konrad qui fut choisie par les autorités et Riedel retomba dans l'oubli jusqu'en 2006, année où la k+s décida de combler les puits et de détruire le siège de Niedersachsen ainsi que l'usine de traitement de Riedel.
De cette société, il ne reste que le magnifique chevalement du siège Riedel, sa machine d'extraction ainsi que sa centrale électrique.


      Reportage sur les installations de surface du siège Riedel, le seul vestige d'importance de la société.
Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont