banner


En 1855, une concession minière de 61.5 km² fut décerné à un syndicat de Neukirchen. Ce groupe, étant uniquement composé de petits producteurs et d'artisans locaux, fut rapidement à court de finances et la concession fut divisée en plusieurs morceaux.
La partie sud de la zone fut conservée par le syndicat et, avec l'aide du duc de Baden Ernst Moritz Arndt, ils fondèrent la Niederrheinische Bergwerks-Gesellschaft mbH.
Les puits 1 et 2 sont foncés entre 1912 et 1913 mais la première guerre mondiale ralenti considérablement l'avancée des travaux. La production débuta en 1917 mais les installations de jour ne furent achevées qu'en 1920.

En 1922, la société change de nom pour devenir la Niederrheinische Bergwerks-Aktiengesellschaft. A l'aube de la seconde guerre mondiale, le siège est modernisé et fait place à la mécanisation partielle, les machines d'extraction font à ce moment-là partie des plus puissantes du bassin.
La société, de par sa taille modeste, fut relativement préservée des bombardements alliés et dès la fin des combats, une extention de concession de 15 km² fut accordée. La société prend encore de l'ampleur en 1953 avec la construction d'un triage-lavoir à proximité du siège.

En 1955, un puits de ventilation secondaire fut foncé et en 1959, un nouveau siège est construit à Kempen-Tönisberg. Le puits N°4 fut foncé à l'aide de la technique de congélation et fut mis en service en 1963.
En 1968, la société, devenue Zeche Niederberg, est absorbée par la Ruhrkohle AG avant d'être modernisée. Un puits N°5 fut foncé en 1977 à proximité du siège central et en 1986, une galerie de liaison est creusée entre le siège  1 / 2 et zeche Friedrich Heinrich, elle est destinée à l'aérage des chantiers de la Bergwerk West.
A la fin de sa vie, Niederberg détient une concession de 120 km². Elle ferma ses portes le 28 décembre 2001.


      Reportage sur le siège  1 / 2 / 5 de zeche Niederberg. ........................................ 

      Visite du siège N°4 de zeche Niederberg, le premier charbonnage du bassin quand on vient de Belgique !

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont