banner


Une concession minière sous Derne fut accordée en 1872 et c'est un an plus tard que fut créée Zeche Gneisenau dont le nom provient du général Prussien Von Gneisenau.
Les deux premiers chevalements sont érigés en 1873 mais le fonçage est difficile en raison de fortes venues d'eau. Les puits finissent par être totalement noyés et en 1875, les travaux sont abandonnés.

La société est alors reprise par des actionnaires belges en 1882 et dès 1886, la société parvient à extraire 230.000 tonnes de charbon.
En 1890, une cokerie fut construite à l'arrière du siège, plus de 1.000 ouvriers travaillent alors pour la société.
Un an plus tard, Gneisenau est repris par la Harpen Mining AG avant de fusionner avec Zeche Kurl en 1899.

En 1903, un troisième chevalement voit le jour sur le siège principal et en 1927, la cokerie est modernisée.
Un raccordement fluvial via le port de Lünen Sud fut effectué en 1930 mais la société manque de rendement et le fonçage d'un quatrième puits fut décidé.
Le nouveau chevalement, un splendide portique actionné par deux machines à vapeur, fut opérationnel en 1932 et fit monter la production à plus d'un million de tonnes par an.

Lors de la seconde guerre mondiale, des prisonniers de guerre sont envoyés sur les chantiers mais suite aux bombardements alliés, le charbonnage est très fortement endommagé.
Après la défaite de l'Allemagne, des investissements sont déployés et Gneisenau est modernisé, poussant la production à 4.5 millions de tonnes pour 6.000 ouvriers.
La société est alors reprise par la Ruhrkohle AG en 1969 avant de fermer finalement ses portes le 04 août 1985.


      Reportage sur le siège 1 / 2 / 3 / 4 de Gneisenau et sur son magnifique portique.

      Reportage sur le petit siège Preußen / Grevel.

      Reportage sur le petit chevalement du puits Kurl.

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont