banner
Belgique - Bassin Namurois

Charbon Pyrite  Grès

René Bouchat


La Société René Bouchat & Fils



Au 19ème siècle, l'accélération de l'aménagement du territoire belge amorce la prospection et l'ouverture de carrières de pierres dans toute la Wallonie. Ces recherches entraînèrent la découverte de gisements de grès Famenniens (Dévonien supérieur / -385 à -359 millions d'années) dans une zone couvrant les vallées de l'Amblève, du Bocq, du Hoyoux, de l'Ourthe et du Samson où les premières excavations datent de 1846. On extrait à cet endroit du grès jaune et bleu d'extrêmement bonne qualité et particulièrement prisé pour les pavés de route ainsi que dans la construction. Cinq sites sont alors exploités dans la vallée :

- carrière de Bizonzon,
- carrières aux Forges,
- carrière du Moulin,
- carrière Houyoux,
- carrière de Sorinnes-la-Longue.

En 1896, l'activité extractive représente environ 35% des emplois salariés de Gesves, un pourcentage qui ne cessa de monter jusqu'à l'aube de la première guerre mondiale où les carrières de grès englobèrent 64% des employés de la région, dont une partie se lança dans le creusement de nouvelles carrières artisanales. Après le conflit, l'entreprise Caragrès rachète les exploitations et les équipe de concasseurs. Cependant, la main d'oeuvre se fait plus rare et les plus petites excavations sont peu à peu abandonnées. La seconde guerre mondiale mit fin aux sites d'extractions qui furent laissés à l'abandon jusqu'à la libération, époque où Mr Bouchat reprit les carrières au sein de sa société René Bouchat & Fils, une entreprise spécialisée dans la construction de routes et d'ouvrages d'arts. Durant les années suivantes, celui-ci fit évoluer les installations et équipa la zone d'un important réseau de voies ferrées à petite section désservi par des berlines de type Decauville. En outre, la diversification des produits poussa également Bouchat à construire un criblage sur le site de Bizonzon ainsi qu'un ascenseur permettant d'évacuer le grès via un niveau inférieur. Lors de l'Exposition Universelle de 1958, mille camions de pavés 5/5 provenant des carrières de Gesves furent utilisés pour paver une partie de la zone du Heysel. La réputation du grès de la vallée du Samson n'est plus à faire mais, dans les années soixante, plusieurs opérations financières défavorables entraînèrent de graves difficultés qui menèrent à une forte baisse de régime puis à l'arrêt progressif des exploitations. La faillite de la société, en 1974, pousse René Bouchat au suicide et, devant l'absence de repreneur, les différents sites ne furent jamais ré-exploités.


      Reportage sur les superbes installations de la carrière de Bizonzon, un vestige majeur du bassin.

Copyright (c) / Photos by Nicolas Elias, Xavier Fer & Laura Dambremont